vendredi 14 septembre 2012

Un peu, mais un peu intense!

Le rôle indépendant de l’exercice aérobie dans la perte de poids est de plus en plus remis en doute. En effet, la perte de poids moyenne associée à l’exercice aérobie seul serait de 1,7 à 3,74 lb après 12 mois d'entraînement (REF). Spécifiquement chez les enfants, Wilkin (2011) a rapporté qu’il était TRÈS DIFFICILE d’augmenter le niveau d’activité physique des enfants et de limiter l’augmentation d’activités sédentaires durant le reste de la journée (REF). En d'autres mots, en augmentant la quantité d'exercices organisée, les enfants compensent en diminuant leur dépense énergétique totale durant le reste de la journée. Ceci explique en partie pourquoi utiliser l’exercice aérobie comme seul moyen pour réduire le poids corporel est difficile chez les enfants.
Cependant, une importante étude publiée par le groupe de recherche de Martin a récemment été publiée dans le journal Archives Pediatrics and Adolescence Medicine montrant que SEULE la quantité de temps passé à intensité vigoureuse prédit des changements significatifs sur certains paramètres du profil de santé des enfants (REF). Cette étude comprenait 605 enfants de 9 à 17 ans, dont 26% considérés en embonpoints ou obèses. Les résultats montrent que les enfants effectuant plus d’exercice en intensité vigoureuse présentaient un poids, un tour de taille, et une pression artérielle plus bas que les enfants pratiquant moins d’exercice en intensité vigoureuse. Jusqu’ici les résultats sont intuitifs ! Cependant, ils ont montré que seulement sept minutes d’exercice à intensité vigoureuse pourraient être suffisantes pour éviter un surplus de poids. Ce résultat va dans le même sens que les directives de Santé Canada qui indiquent que les enfants devraient effectuer 60 minutes d’activité physique par semaine, dont trois jours à intensité vigoureuse. 

Bien que ces résultats confirment l’importance d’être physiquement actif et suggèrent que d’ajouter des activités à intensité vigoureuse est nécessaire, il n’en demeure pas moins qu’il faut s’assurer que les gens puissent identifier adéquatement les différents niveaux d’intensité pour appliquer ces résultats.

En conclusion, il est important d’être actif physiquement et d’inclure des activités à intensité vigoureuse supérieure afin de maintenir le contrôle du poids corporel. Pour ce faire, les kinésiologues devront se mettre au travail et informer les gens!

1 commentaire:

  1. Trois jours à intensité vigoureuse ......, ?

    Vous voulez les tuer ?

    RépondreSupprimer